Un rapport d’évaluation de la loi de 1970 présenté aujourd’hui.

Mis à jour le 21/11 à 0h53

JEUDI 20 NOVEMBRE 2014 — Un groupe du Comité d’Évaluation et de Contrôle des politiques publiques (CEC) s’est penché sur l’analyse de la lutte contre l’usage les substances illicites menée par les pouvoirs publics. Les co-rapporteurs du groupe sont le député UMP de Corse du Sud Laurent Marcangeli et la députée PS de l’Hérault Anne-Yvonne Le Dain.

A-Y Le Dain sur Europe 1 et sur LCP-AN

 

Les conclusions de ce rapport d’information ont été présentées ce midi en conférence de presse au Palais Bourbon ; le texte complet est d’ores et déjà consultable :

TÉLÉCHARGEZ LA SYNTHÈSE DU RAPPORT (Format PDF)

Nous contacter pour consulter le RAPPORT COMPLET (format PDF)

La décennie 2010 est celle d’un changement planétaire de paradigme sur la question de l’approche publique vis-à-vis des drogues (légales et illégales) ; de l’abandon de la criminalisation de l’usage de stupéfiants dans d’innombrables pays ; de la convocation en 2016 d’une session spéciale de l’Assemblée Générale de l’ONU sur ces thématiques, et du souhait exprimé par beaucoup d’États membres de réorienter les traités internationaux relatifs au contrôle des stupéfiants vers une approche sanitaire, sociale et respectueuse des droits de l’Homme et du citoyen. Espérons donc que ce rapport parlementaire permette d’aider à ce qu’en France aussi s’ouvre un large débat sur le statut des drogues et de la lutte contre les addictions dans la société, et sur les moyens pour l’État de préserver la santé des plus fragiles, tout en respectant et renforçant le contrat et la paix sociales.

A ce sujet, l’examen début 2015 du projet de loi relatif à la Santé, proposé par Marisol Touraine, doit permettre des avancées (notamment expérimentales) pour préparer le futur des politiques des drogues en France. Nous veillerons attentivement aux contenus des débats de la représentation nationale, à partir de janvier, sur ce projet de loi. Pour plus d’infos à ce sujet, consultez notre Lettre ouverte à Marisol Touraine.

 


 

Revue de presse :

2 commentaires

Flux Rss
  1. Labrouste

    Mais que font ces politiciens(ennes) de la diversité et des individualités?? elle reconnait que des séniors actuels consomment du cannabis depuis 40 ans sans être devenus d’atroces trafiquants et dangereux délinquants mais elle veut continuer à sévir… incohérence et délire paranoïaque habituels chez les non-usagers de cannabis…

  2. Pingback: Proposition d’amendements à la loi de Santé. | C&L – NORML France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *