Historique

Histoire Le XXe siècle a amené une uniformisation et un durcissement des politiques relatives aux stupéfiants, notamment au cannabis, avec la ratification internationale des 3 Conventions sur les stupéfiants de 1961, 1971 et 1988.

La Marche Mondiale du Cannabis s’est donc esquissée comme une réponse citoyenne globale face aux politiques criminalisant le cannabis et ses usagers,
en prenant la forme d’une journée internationale de convergence des luttes cannabiques, chaque 1er samedi du mois de mai.

En 1999, les premières marches eurent donc lieu aux Etats-Unis, au Canada et en Australie, sous le nom de Million Marijuana March (MMM). Toutes réclament la fin des persécutions a l’encontre des usagers de cannabis.

De nombreux autres pays n’ont pas tardé à suivre ce mouvement, qui est désormais une tradition incontournable dans plus de 800 villes en Europe et dans le monde.

En France, la première marche à eu lieu en 2001 à Paris, à l’initiative du CAHO-MMC avec le soutien du CAM-RD, l’ancêtre de Cannabis Sans Frontières, le mouvement s’est depuis élargi a d’autres villes, dont Lyon avec le soutien du CIRC Lyon et Marseille, pour ne nommer qu’elles.

C’est un événement festif d’envergure.

L’occasion de descendre dans la rue pour demander en France une politique du cannabis plus réaliste et pragmatique, tenant compte de la déclaration des droits de l’homme ainsi que des récentes découvertes scientifiques concernant ses propriétés médicales.

Soyez responsables :

Les marches mondiales du cannabis ne sont pas des lieux de rendez-vous pour consommer, vendre ou échanger du cannabis.