Contre-offensive diplomatique en Uruguay.

Les diplomaties brésilienne et le mexicaine tentent d’enrayer le processus de légalisation du chanvre en Uruguay. Ils critiquent une politique « unilatérale » de la part de ce petit pays enclavé entre les géants brésilien et argentin, et en appellent plutôt à un consensus sur tout le continent pour une nouvelle politique commune en matière de drogues.

Ils s’appuient pour cela sur les conclusions du sommet de l’OEA (l’Organisation des États Américains) de 2012 qui reconnaissait que la lutte contre le trafic de stups avait besoin d’être soumise au débat, remise en question, et relancée sur de nouvelles bases.

Néanmoins l’envoyé brésilien en Uruguay fait preuve d’une intense mauvaise foi en affirmant qu’« il n’existe aucun pays du monde qui ait réduit la consommation et amélioré la situation de violences en légalisant les drogues », oubliant qu’aucun pays n’a encore franchi le pas à ce jour.

uruguay_legaliza

Cependant en Uruguay la loi fait son chemin : Après avoir été approuvé par les députés, le texte de loi, resté inchangé après un passage entre les mains de la Commission de la santé, sera soumis au vote du Sénat dans le courant de la semaine (15 nov.).
Le vote du Sénat, largement acquis au président Mujica et à son gouvernement, devrait permettre l’entrée en vigueur de la loi courant 2014, selon le secrétaire de l’Alliance Nationale des Drogues (l’équivalent de notre MILDT).

Plus d’infos (en espagnol) :

  • https://www.el-nacional.com/mundo/Uruguay-acerca-legalizacion-marihuana_0_299970068.html
  • https://www.infobae.com/2013/11/07/1522084-brasil-y-mexico-buscan-frenar-la-legalizacion-la-marihuana-uruguay
  • https://www.la-razon.com/mundo/Brasil-objeta-legalizacion-cannabis-Uruguay_0_1937806220.html